Je n'aime pas le bio

Publié le par Blue Bottle

fromages.jpgHier matin, au marché, je remarquais que mon vendeur de fromage de chèvre habituel n’était pas au rendez-vous. A sa place se trouvait un barbu grisonnant vendant sa propre production de chèvre. Il avait tout du post soixante-huitard, à ceci-près qu’il portait à la ceinture une banane remplie de billets. Les produits étaient les mêmes que d’habitude mais les prix étaient exorbitants. Je l’interrogeai sur ses prix excessifs, qu’aucun honnête catholique n’oserait pratiquer de peur de brûler en enfer. Il me fit alors l’éloge de ses produits en m’expliquant qu’il achetait un fourrage de qualité top bio… En bon vieux baroudeur barbu, il savait que la seule façon de justifier un prix honteux était d’invoquer la sacro-sainte qualité du produit. Je décidai de creuser l’argumentaire de notre astucieux marchand. Il me sortit la totale, allant jusqu’aux pathétiques clochettes des biquettes faites par un artisan local. A mon avis, son artisan local s’appelait Chong et faisait travailler une bonne quinzaine de gosses de 12 ans dans une cave Pékin. Je n’avais rien contre le travail des enfants à fortiori s’ils ont les yeux bridés… Lassé et avide de chèvre, j’avais fini par sortir un billet de 20€, sentant l’affaire conclue il me sorti l’argument : « il veillait notamment à ce qu’elles ne reçoivent jamais d’antibiotiques ». S’en était trop, toutes ses conneries écolo avaient écorné ma patience, et puis, je n’allais tout de même pas manger des fromages de chèvres malades. Je m’éloignai alors la bourse lourde mais le cœur léger. En partant, je ne pus m’empêcher d’expliquer discrètement à ma voisine de derrière que j’avais vu les mêmes fromages au Franprix du coin, observant l’étalage d’un oeil nouveau, elle me gratifia d’un clin d’œil complice.

Vous vous dîtes que cet acte est aussi ridicule qu’inutile, mais c’est exactement ce que nous vendent les écolo au quotidien ! Imaginez que chacun d’entre nous fasse un petit pas vers la méchanceté et crache à la face d’un écolo. Notre monde serait plus gris certes, mais beaucoup plus amusant (avec 1 point de PIB en bonus) !

Commenter cet article

La Bredine 28/02/2008 08:35

BB j'adhère à ton parti... concernant les écolo... A toi le bulletin.

Blue Bottle 29/02/2008 15:15

Vile flagorneuse va :)

Blue Bottle 27/02/2008 15:00

J'accepte tous les compliments! Merci messieurs!

Les marchés de Paris sont vraiment des attrappe-gogo puisque 90% des marchandises sont les mêmes que celles des supermarchés, le sourire en plus.
Je suis cependant obligé d'y aller pour faire ma com politique. C'est the place tout be pour chopper la petite vieille.

Jean-Raymond 26/02/2008 19:50

Me permettras-tu de te dire que j'apprécie particulièrement ta prose d'enculé?

Marcus Alberstram 26/02/2008 09:36

Quand je parlais des marchés, je voulais bien sûr parler des marchés Parisiens où chaque plouc moyen pense arnaquer le chalant, huhuhu...

Marcus Alberstram 26/02/2008 09:33

JE suis un très grand amateur de chèvre, une partie de ma famille venant des Cénèves même, en pleine montagne où sont fait les meilleurs chèvres de France. Ceux qui peuvent aussi bien se manger frais que très vieux de plus d'un an, dur comme de la pierre et qui arrache la langue.
Ceux que l'on s'amuse à faire sécher puis gonfler pendant des mois dans de la niaule locale.
Ceux qui ont presque goût à la paille où la biquette faisait ses besoins pendant la nuit!
Et enfin ceux qui ont goût aussi au thym et au romarin et qui sont fait avec 100% de lait de chèvre.

Alors croyez moi les amis, sur parole d'un adepte de ce formage sacré aux champignons blanc, vert et noir : LES SEULS VRAIS CHEVRES SONT IMPOSSIBLE A TROUVER HORS REGION!! ET encore moins sur les marchés!!

Pour ma part, je vais aussi au Franprix pour acheter des bûches bien fripés de marque Rian voir Leader Price, qui sont souvent les meilleurs et les plus authentiques.
Et autant que possible, j'en ramène des palettes entières quand je vais voir de la famille dans le sud (45€ les 30 crotins authentiques direct du fermier).

Le reste c'est de la belle merde coupée au lait de vache.

Sur ce je vais me faire un chèvre chaud sur toast grillé avec une point d'huile d'olive, un délice des dieux..