Management de cafards

Publié le par Blue Bottle

cafard.jpgJe commence véritablement à acquérir de véritables compétences de management : je donne des ordres tout en m’attribuant le travail d’autrui avec une sagacité certaine, à commencer par les rapports.

Lorsqu’on relit un document, il faut absolument s’attacher aux détails et être très pointilleux. Evidemment je me contente de reprendre l’introduction et la conclusion, je ne tiens pas à être le seul con à lire le corps d’un rapport. Quand j’ai un petit coup de blues ou que je m’ennuie, je deviens irascible. Je conspue alors ostensiblement le premier grouillot qui passe à ma portée, ce fut cette semaine le tour de mon stagiaire : Jean. Je l’ai épinglé à cause d’un copié coller hâtif dans l’intro qui ne voulait rien dire… En temps normal j’aurais corrigé moi-même car le petit traite un paquet de dossiers, il est donc inévitable qu’il reste des erreurs, mais j’avais besoin ce jour là d’incendier quelqu’un. Je lui ai donc fait un coup spécial alors que je le croisais dans un couloir :
- Dis-moi Jean, tu n’aurais pas des origines pakistanaises par hasard ?
- Euh, non pourquoi ? Répondit-il
- Alors ça te posera pas de problème de refaire ce dossier dans un français correct ! Lui lançais-je en lui jetant son dossier.
Mon dieu quelle jouissance de voir quelqu'un s’écraser face à son autorité !

Le point d’orgue de ma technique de management c’est d’offrir régulièrement des cafés, des viennoiseries et des barres chocolatées à l’équipe (mon stagiaire, l’assistante et une assistante stagiaire.
Je passe ainsi pour quelqu’un d’exigeant mais qui sait récompenser ses sous-fifres… Quand je vois leur faciès comblés en grignotant leurs friandises, je me dis que l’homme n’est finalement pas si loin du cafard. On sous-estime trop souvent le pouvoir incroyable du glucose !
J’ai constaté avec amusement que mon supérieur a voulu me jouer la même blague en tentant de me récompenser avec un bon resto, il a déchanté quand je m’en suis servi pour négocier lors de mon entretien annuel de perf pour lui réclamer une augmentation substantielle de mon bonus. Voyant qu’il ne pouvait pas me flouer même avec une cote de bœuf. Il m’a fait un petit sourire et m’a proposé 120%. J’ai accepté et l’entretien était terminé… Ma promotion s’approche enfin, je la sens, affaire à suivre.

Commenter cet article

Evvvaaa 10/07/2011 23:49


Vous êtes pathétique et certainement très malade. Grâce à mon surentraînement en psychologie du travail, un nain de votre espèce, même s'il est mon chef, je le soumets a me tenir en respect et je
peux vous dire que j'en ai vampirisé des chefs de votre petite espèce ... Bonne continuation sur ce chemin.


Tapie 17/03/2009 18:52

C'est pas mal mais attention aux fautes d'orthographe (vous ne devez pas être très vieux et avoir "bénéficié" de l'apprentissage du français par la méthode globale. La forme doit être irréprochable quand on prétend faire ce genre de chose. De toute façon, ça vous passera avant que ça ne me revienne.

mimideparis 27/02/2008 18:57

fabuleux ! Le glucose fait définitivement tourner le monde !

Marcus Alberstram 22/02/2008 10:06

Et oui merde...
Pas plus tard qu'hier un collègue m'a jeté son bloc post-it sous la yeux pour me demander de lui noter l'identifant et le mot de passe d'un serveur contenant des milliers de procédures systèmes (contenants elles-même d'autres mot de passes).
C'est scandaleux (bien sure je lui ai tout donné par oral en murmurant.

Et puui dans mon service on ne mange plus de gâteaux le matin, depuis que la secrétaire est passée au grade supérieur.. Conïcidence me dirriez vous?
Elle s'amusait même à faire de petite gâteaux pour le chef de service.
Donc la preuve, ça marche!!

GLUCOSE POWER

Blue Bottle 25/02/2008 12:28

Merci pour ce témoignage édifiant, c'est le glucose qui fait tourner le monde!

Scolopendre 20/02/2008 13:54

Pire !
Le chocolat est dangereux pour l'entreprise !
On a beau former notre personnel, il sera toujours aussi con.

"Récupérer des mots de passe en échange de bonbons, une mission pas si impossible !

Presque le trois quarts des employés de bureau étaient disposés à renoncer à leurs mots de passe après avoir rencontré un inconnu dans la rue qui leur a offert un gâteau.

Voilà une étude débile mais qui montre bien l'état de la sécurité informatique du moment. Les organisateurs de la conférence Infosecurity 2004 ont annoncé avoir testé des employés de bureau de la ville de Liverpool (UK) et ont constaté que 71 % des personnes approchées étaient disposées à fournir leur mot de passe contre une barre de chocolat.

37 % des interviewés ont donné leur mot de passe sans effort. Ceux qui ont refusé par la première approche ont été piégés par du social engineering digne du film "Hackers". 172 employés de bureau ont été interrogés pour cette étude."

Source ZATAZ

Blue Bottle 20/02/2008 16:05

Voilà une étude qui mérite toute notre attention. L'employé moyen est vraiment une passoire. Un de ces quatre je vais prétendre faire une étude sur la sociologie du mot de passe je me demande combien de mdp peuvent être récupérés ainsi!