Résistons avec le vélibérateur!

Publié le par Blue Bottle

Luttons.jpgNos amis de chez Decaux ont pris très au sérieux mon petit stratagème pour réserver un vélib, ils patrouillent désormais la nuit pour arracher sauvagement nos antivols durement acquis à la sueur de nos fronts. Ce genre de méthode est digne de Poutine! Dès que certains ont trouvé un bon plan, il faut forcément que des jaloux viennent tout gâcher, en s’arrogeant le droit de détruire le bien d’autrui ! Faisons un petit bilan, j’ai perdu 2 antivols en 4 mois (soit 4€), cela me semble être un ratio et un investissement tout à fait corrects. D'autant que pour chaque antivol perdu, j’ai crevé 2-3 vélib en représailles.

Depuis cette nouvelle chasse aux sorcières, pour tromper la vigilance des sentinelles, je prends soin de cacher mon antivol sous le garde boue, et les responsables de la maintenance n’y voient que du feu. Nos gentils patrouilleurs de vélib ne sont sans doute pas assez payés pour pousser le zèle jusqu’à inspecter chaque bicyclette... Comme je les comprends ! Mais je dois dire que le cœur n’y est plus, j’attache mon vélib avec moins d’entrain qu’avant. Il n’y a pas de raison que je sois le seul à trinquer. D’autant plus que je trouve que le service se détériore, je vois de plus en plus de vélib pourris. Nous payons tout de même 29€, nom d’un chien ! Je vais peut-être même écrire une lettre à notre cher président Sarkozy pour me plaindre de cette perte considérable de pouvoir d'achat!

J’ai récemment trouvé un vélib mal raccroché, et j’ai naturellement saisi cette offre de Vélib en dégroupage total (un peu comme chez free à l'époque)… Une fois mon trajet effectué, dans un message de paix adressé à tous mes détracteurs, je décidai de faire un pas vers mon prochain, une sorte de partage absolu : je laissai ce Vélib en libre service en l’adossant à un arbre dans un quartier huppé de la capitale. Je voulais prouver que j’avais un certain esprit civique et que j’aimais fondamentalement le partage. En à peine 5 min il avait disparu, sans un merci ni un au revoir ! Les gens sont d’un sans gêne !

Certaines mauvaise langues diront également qu'une ordure ne souhaite pas non plus tomber pour vol de vélib, mais ce ne sont sans doute que des rumeurs…

Publié dans Vélib

Commenter cet article

Eric Milot 02/01/2009 12:45

Ce vélib que vous avez mis en libre service était le moyen de transport du jeune rmist étudiant qui vis dans la chambre de bonne à 580 euros au-dessus de ton 70 mètres carrés. Son compte est maintenant débiteur de 186 euros grâce à toi et vélib lui réclame les 150 euros de dépôt de garanti en plus du temps de location. Maintenant, toi tu te marre de tes conneries, tu fais jaser trois autres connards qui te trouve un super rebel avec ton point levé sur fond d'étoile soviétique mais le petit éric, l'étudiant, il est dans la merde. Il doit choisir entre bouffer et payer son prochain loyé. Et toi, connard de bourgeois blogeur déguisé en rebelle trotskiste, tu crois que tu a entamé la révolution du prolétariat. Tu es pathétique.

BenT 10/10/2008 20:02

Bien entendu, en ce qui me concerne, c'est tranchage immédiat du cadenas délictuel. Mais je n'irai pas jusqu'à prendre le vélib' libéré. Des fois que la bêtise de l'opérateur se révèlerait plus grande que celle du délinquant, je ne prendrai pas le risque de voir mon numéro d'abonné associé à un cadenassage que je combats légitimement.
En plus de la mesure simple sus-évoquée, je préconise la méthode du marquage à la GROC' : gros con de chasseur, pour ceux qui ne connaissent pas cette expression chère aux écologistes.
Ce marquage intervient lorsqu'un de nos bons GROC' de campagne (et de ville également, on les repère aux 4X4 gardés délibérément crottés pour faire style), capture à l'occasion d'une battue, un pauvre lapereau innocent qu'il aurait bien explosé au calibre 12 si l'infortuné bunny avait été seulement un peu plus âgé. Notre GROC' entreprend alors de lui pratiquer (à la barbare) une entaille à l'extrémité de l'oreille, ce qui arrache un atroce cri de douleur au lagomorphe martyr (et oui, un lapin ça crie). Commentaire du GROC' ravi de son forfait : "Comme ça, quand je le tirerai plus tard, je saurai que je l'avais déjà attrapé avant"...

Si nous transposons cela à notre délinquant urbain au QI n'excédant pas le prix d'un antivol bas de gamme, et que nous consentons douloureusement à nous abaisser à son niveau intellectuel, je propose d'expérimenter le marquage selon la même méthode. A savoir, planquer à proximité d'une station vélib à fort potentiel de délinquant cadenasseur. Prendre le dit délinquant sur le fait. Puis, à l'aide de la pince coupante qui équipe désormais tout vélibeur intelligent et respectueux du partage, pratiquer une légitime incision (couper deux fois, en V) sur le sommet du pavillon cartilagineux du délinquant (son cri n'aura rien à voir avec celui du lapin mais devrait déjà calmer les candidats au cadenassage alentour).
Ainsi, lorsqu'un autre vélibeur respectueux prendra le délinquant en train de commettre à nouveau son forfait, il saura instantanément que le vilain est un récidiviste et que l'avertissement n'a visiblement pas suffit. Pour peu que le vélibeur respectueux soit, ce jour là, légèrement plus tendu qu'à l'habitude, il y a fort à parier qu'il voudra passer son mécontentement sur le désormais plus si crâneur délinquant à l'oreille entaillée.

En résumé, être trop sûr de soi peut avoir de graves conséquences pour la santé.
Paris est une grande ville, le délinquant trouvera toujours plus con mais surtout plus méchant que lui. Le jeu en vaut-il vraiment l'antivol ?

Jean Bon 22/08/2008 21:00

Ben t'est pas assez riche pour t'acheter ton propre vélocipède? La Loooooooose!! ou alors t'as pas assez de place chez toi? Faudrait penser à utiliser ton énergie à te faire mieux payer. (Mais c'est peut-être au delà de tes capacités personelles?)

Rizla 05/12/2007 10:33

Blue Bottle, Mr Bûche, vous etes infames !!!C'est pour ca que nous vous aimons et nous delectons chaque jour que dieu fait de vos aventures. Nous suivons attentivement et à la lettre les enseignements dont vous nous honorez ! Continuez comme ca ... tant que vous aurez des détracteurs, c'est qu'il y a toujours des hypocrites persuadés que de cacher sa vraie nature est une preuve de savoir vivre. Soyez franc et si vous etes méchants, soyez méchants !!! Bisoux

Blue Bottle 04/12/2007 22:20

Message personnel aux agents de chez Decaux que me lisent, et ils sont nombreux!

J'invente à 100% toutes mes histoires sur les vélib et toute ressemblance avec des personnes ou des faits réels seraient tout à fait fortuites et ne sauraient en aucun cas constituer des preuves devant un tribunal.