S'assurer les services de pions utiles et serviles

Publié le par Blue Bottle

Par Blue Bottle

soir---vin.jpgSoirée divinement pathétique le week end dernier! Poussé par ma curiosité naturelle je me suis rendu à une soirée thématique que l’on trouve sur certains sites sur le net. Le principe y est simple : vous n’avez pas d’amis, mais vous souhaitez socialiser pour avoir l’impression d’appartenir à la grande famille de l’humanité. Vous organisez alors une soirée ou une sortie avec des inconnus pour par exemple découvrir les vins du monde, sachant que vous conclurez que nos bons vins sont quand même les meilleurs et qu’aucun mangeur de Burritos n’arrivera jamais à faire un vin digne de ce nom.

Soyons clair, les gens présents n’avaient pas d’amis et j’ai rapidement compris pourquoi… Je me suis retrouvé derrière les lignes ennemies : Monster Bobo Land ! Avec des gens plus laids et inintéressants les uns que les autres, fondamentalement bien pensants, du genre à s’ébahir devant la dextérité d’un petit indien manchot qui presse des oranges aux touristes avec ses pieds.
Ces individus ne sont pas tous totalement idiots, mais Dame Nature les a dotés du charisme d’une anémone de mer accrochée à son rocher… Comme toute méduse qui se respecte, je hais les anémones de mer qui passent leur temps à me voler mon plancton !

Les banalités d’usage ont été échangées au cours de cette soirée : on s’y est indigné des ravages de la télé-réalité sur les classes populaires. Quelques profs fraîchement mutés nous démontrèrent ensuite par une argumentation inédite que tout les problèmes de l’éducation venaient de l’administration centrale aussi inquisitrice qu’incompétente. J’écoutais d’un air inspiré tout en posant quelques questions pour confirmer mon intérêt aux différents intervenants.

Mon investissement dans cette soirée fut de taille : une bouteille de beaujolais nouveau de l’année dernière. Mais rassurez-vous lecteurs, cette soirée fut rentable. J’y glanai un contact fort intéressant : le fils du patron d’une grosse PME que tout le monde méprise car il est aussi incompétent que maintenu artificiellement à un poste élevé par son cher papa. C’est le genre de personne avide de reconnaissance à tel point qu’une simple tape dans le dos et un sourire suffisent à contenter et à vous assurer une amitié indéfectible.


En conclusion, les soirées du net sont au final de très bons moyens de s’assurer les services de pions dévoués et serviles en un minimum d’efforts… Il faut tout de même accepter d’écouter pendant quelques heures des discours totalement vides.

Commenter cet article

BroutBrout 08/01/2010 15:29


c'est quoi un discours rempli pour toi ? j'entends par la une conversation qui t'intéresse.


PETITE MOMIE 30/11/2007 11:31

DTC dit: "Bref, un public de blaireaux qui se croient malins parcequ'ils sont des fils-à-papa et qu'ils ont du pognon à n'en plus savoir que faire"

Arrête de te shooter au poivre DTC,
Ce blog nous y venons pour nous marrer.
Qui te fait croire qu'on est des fils ou des filles à papa? Tu sais koi de nos vies?

Si ce que tu lis à cet endroit ne te plait pas, passe ton chemin sans faire de bruit.

DTC dit: "L'art d'être mauvais, ça serait bien autre chose.
Comme ouvrir une nouvelle usine de presticides à Bhopal.
Vendre des armes au Darfour"

Des trouble fêtes comme ça, on devrait les trainer devant les tribunaux et les foutre derrière les barreaux.

Tu crois que le drame du Darfour est un sujet d'amusement pour que tu en parles comme tel?

On est sur un blog où on rigole paisiblement de nos petites mesquineries quotidiennes, et il en faut toujours un pour venir foutre la merde.

Non mais l'Homme est vraiment nuisible.

BB, un conseil: ne perds pas ton temps à répondre à ce genre d'imbécilités. Continues à nous faire rire avec Monsieur Bûche.

Blue Bottle 03/12/2007 15:44

Merci PM, je tiens à répondre à un maximum de monde, ce sont mes bonnes actions!

Blue Bottle 29/11/2007 18:51

Cher DTC,

voilà un commentaire bien intéressant. Je ne partage pas votre conception du mal, car votre vision est réductrice à mon avis. D'après vos exemples, il faudrait donc être riche et puissant pour être mauvais, j'ajoute que vous confondez gigantisme et méchanceté.
Pour reprendre votre exemple, lorsqu'un marchand d'armes vend son matériel à qui que ce soit, il n'est ni bon ni mauvais, il répond à un besoin, un marché, comme le ferait toute autre entreprise. C'est avant tout naturel.

La méchanceté, c'est avant tout une volonté de nuire ou de blesser à la hauteur de ses moyens. Lorsque je casse le seul stylo d'un de mes petits camarades alors qu'il a un devoir sur table, là je suis mauvais.

J'admets cependant n'être qu'un petit dans le domaine... Mais c'est une question de temps et de pouvoir.

Maïlle Queulle 29/11/2007 18:42

Je te trouve très prétentieux, DTC:
tu prétend avoir le pouvoir de deviner qui est le public de ce blog, oh combien original et ludique. Je te cite (profite, ça ne doit pas arriver souvent):
"""Tu as un public de bobos qui trouve vraiment mauvais de cadenasser un vélo sans défense afin de faire chier d'autres bobos.

Bref, un public de blaireaux qui se croient malins parcequ'ils sont des fils-à-papa et qu'ils ont du pognon à n'en plus savoir que faire.
""""

Je n'ai pas de pognon à ne savoir qu'en faire...

Bobo ???

Tu es quoi au juste ? Un puritain de droite qui serait prêt à vendre des armes ?

En tout cas, je pense que tu te sens vexé parce que tu es un habitué des soirées looser trouvées sur le web...

DansTonColon 29/11/2007 08:46

Alors je vais t'expliquer pourquoi les types comme toi sont bien loin d'être mauvais, et pourquoi tu ferais mieux de renommer fissa ce blog en "La facilité d'être un pauvre mesquin", vu que la réflexion ne semble pas être ton fort.

Tu me parles d'esprits candides et "bisounourssique", mais je vais t'apprendre que ton public se résume à cela. En effet qui d'autre pourrait trouver mauvais le genre de pitreries que tu débites sur ce blog ?

Absolument personne.

Tu as un public de bobos qui trouve vraiment mauvais de cadenasser un vélo sans défense afin de faire chier d'autres bobos.

Bref, un public de blaireaux qui se croient malins parcequ'ils sont des fils-à-papa et qu'ils ont du pognon à n'en plus savoir que faire. Je réitère mes demandes de castration à des fins d'épuration de l'espèce, après tout un peu de darwinisme social ne peut pas faire de mal, non ?

L'art d'être mauvais, ça serait bien autre chose.

Comme ouvrir une nouvelle usine de presticides à Bhopal.
Une champignonière à but d'exportation vers les pays européens dans la région de Tchernobyle.
Vendre des armes au Darfour

Mais je ne pense pas que l'art d'être mauvais soit à ta portée.

Non, tu as juste trouvé un moyen de te faire mousser aux dépens de pauvres cobayes. Tu t'es trouvé une occupation pour compenser l'inutilité de ton existence, l'inutilité de ton "travail", le parasitisme dont tu te nourris au quotidien.

Je te propose donc des défis plus à ta portée :

- attacher entre eux les lacets du stagiaire d'en face (attention ceci requiert une certaine maîtrise de la discretion)
- savonner le trottoir devant une petite vieille ostéoporosée
- relancer la mode du pétard à merde
- tagger "Sarko facho" sur les murs de Paris

Ca devrait suffire pour faire se pâmer devant tant de vilénie un public de "fanboys" 100% bobos.