Engagement politique et sainteté

Publié le par Blue Bottle

Ingres---Saint-Raphael---Chantilly.JPGEn hiver dernier je fus soudain saisi d’un intérêt frénétique pour la politique. Je vous avoue que je me suis régalé. Je ne vous ferai pas l’affront de vous expliquer les raisons qui m’ont poussé, je vous épargnerais mon discours sur l’amour de mon prochain et de la grandeur de mon pays.

Je dois vous dire que je me suis tout de suite senti à l’aise dans ce cloaque infâme, j’y ai tout de suite élu domicile. Le tout est de bien comprendre les forces en place à l’intérieur du parti et de choisir vaguement son camp sans trop se mouiller, ce qui n’est généralement pas trop compliqué. Les prétendants aux lauriers sont systématiquement de fieffés bavards, trop contents de glaner un potentiel soutien pour s’intéresser à ce que vous pensez.

La paranoïa et la mégalomanie ambiantes étaient parfois un peu pesantes mais que ne ferais-je pas pour manger des gambas aux frais du bon peuple. Le bonheur est parfois simple comme une plancha de crustacés gratuite.

Mais le plus jouissif dans la politique reste le statut de donneur de leçon que l’on acquiert grâce à cette activité, une sorte d’autorité morale qui impose le respect. Dans toute soirée, on trouve toujours un petit bonhomme vous expliquant que la politique n’a aucun intérêt (extrait choisi )

- c’est bien connu les politiciens sont des pourris, je ne comprends pas comment tu peux suivre des mecs pareils.

Et là, votre réponse fait pleurer dans les chaumières

- ce que tu dis n’est pas entièrement faux et c’est d’ailleurs le sens de mon engagement, la politique actuelle ne me convient pas. Je comprends tes réticences mais je ne peux pas me résoudre à laisser ce domaine ô combien important, dans les mains de pourris. Et ce n’est pas en crachant sur la classe politique que tu la feras changer. »

Et là généralement, votre interlocuteur est gêné, un peu honteux de son attitude anti-citoyenne. Quant à vous, vous jouissez d’une aura rayonnant sur tout l’auditoire… Et la classe et l'admiration à peu de frais, ça n’a pas de prix !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

ADC 27/01/2009 11:22

Comme ce blog se meurt, voici une opportunité intéressante de se faire de l'argent pour justement à votre tour créer votre blog ou site par la suite sur l'art mauvais comme l'a fait Blue bottle :
http://www.dkcprod.com/hxi2ymvn

fandeBB 24/10/2007 14:16

Moi tout au contraire je vous adore, je vous adule. J'ai lu vos différents billets et suis remonté à la source de votre tempérament, l'époque "blondinet". Et là je comprends que vous vouez un sacerdoce à votre prochain. Les commentaires haineux de Bonobo ou des autres furieux de votre idée (lumineuse pourtant) de cadenasser les vélib, ne font que montrer leur jalousie face à votre génie. Bon, quand vous serez Président, pensez à moi, je ferai tout pour être à la hauteur du Maître que vous êtes ;-)

Blue Bottle 26/10/2007 09:54

Ne vous inquiétez pas, je laisse toujours tomber quelques miettes de mon sandwich pour les pigeons qui me suivent... Hum, je voulais dire que nous sommes une équipe et qu'évidemment c'est ensemble que nous décrocherons la victoire!

Bonobo à poil dur 08/09/2007 21:55

Vous etes eceurant ! Tot ou tard vous vous ferez demasquer ! C'est ce genre de "con de bureau" qui pourri l'ambiance d'une société et qui empeche les promotions des autres ! Vous n'etes qu'un misérable !

Blue Bottle 10/09/2007 14:30

Monsieur,comme je vous comprends, et je vous promets de continuer tout en prenant le maximum de précautions pour ne pas tomber misérablement. Ce sont les témoignages de gens comme vous qui me donnent la force de continuer mon combat et d'aller plus loin, en un mot merci!Et n'oubliez jamais que je suis peut être votre voisin de bureau...Amicalement Blue Bottle